LE CONCEPT

pour la planète

NOTRE MANIFESTE

A l'origine, il y a une prise de conscience écologique.

Rien de nouveau nous direz-vous… Encore un projet parmi tant d’autres… Peut-être. Sauf que chez AGAÏA, nous ne faisons pas de blabla, nous ne revendiquons rien. Nous voulons juste apporter notre petite touche conjointement avec de nombreuses autres initiatives menées par ailleurs.

Et oui ! Nous avons la naïveté de croire que « les petits ruisseaux font les grandes rivières » et que l’union de ces différentes initiatives nous fera avancer tous vers un monde plus vertueux.

Chez AGAÏA, nous ne sommes CONTRE rien.

Trop de courants actuels sont clivants. On oppose les intellectuels qui savent à ceux qui ne savent pas, la ville à la campagne, les producteurs non labellisés à ceux qui arborent des labels, le petit commerce au digital, le local à la mondialisation… Mais les différents modèles et sociétés ne peuvent-ils pas cohabiter à condition que l’on recherche le meilleur pour l’homme et la planète ?

Chacun a sa vérité et la richesse du monde réside dans cette diversité. En effet les besoins des 7 milliards d’individus sur terre sont et seront toujours différents.

Alors oui, notre modèle est UN modèle parmi tant d’autres. UNE proposition qui ne correspondra pas à tout le monde mais qui permettra :

  • à des citadins qui n’ont pas accès à la ferme de trouver des produits sains,
  • à des commerçants ou restaurateurs qui n’ont pas le temps de faire le tour des producteurs de pouvoir en trouver et de proposer ainsi une traçabilité en magasin ou sur leurs menus,
  • à des travailleurs qui rentrent trop tard pour faire leurs courses chez les petits commerçants de pouvoir les faire à toute heure (même la nuit 🙂),
  • à des PME et petits producteurs d’avoir une plus grande visibilité et de vivre sereinement et décemment de leur travail.

AGAÏA, c’est tout ça en même temps.

LA CHARTE D'ENGAGEMENT

Concrètement, comment ça marche ?
Le projet a été réfléchi autour de plusieurs axes fondamentaux pour nous.

1/ L’action AGAÏA en faveur de la planète à travers :

  • une sélection rigoureuse de producteurs ayant un réel engagement : labellisés (Bio, Biodynamie, HVE…) ou ayant une véritable action au niveau de leur mode de culture ou de fabrication (pas ou peu d’intrants chimiques, ingrédients locaux permettant de maîtriser la traçabilité et les flux, recyclage des eaux usées, utilisation de packaging recyclables et/ou recyclés, animaux élevés et nourris en plein air avec de l’herbe)… Bref, que des actions que nos anciens menaient du temps où on produisait pour nourrir et pas pour produire …
  • une livraison directe du producteur au consommateur final en relais ou à domicile. Chez AGAÏA, c’est le producteur qui vous livre directement de préférence en relais mais vous pouvez également choisir la livraison à domicile. Malgré certains à priori, il est établi qu’une livraison e.commerce permet en moyenne de diviser par 4 les émissions de CO2 liées au transport des produits car la logistique amont est largement optimisée (Source : Etude Fevad 2009 Etude de l'impact environnemental de l'achat sur Internet et dans le commerce traditionnel.). Il convient malgré tout en tant que consommateur de limiter les retours des produits (retours proches de 0 en alimentaire) et de se faire livrer au maximum en relais dans les villes.
  • une livraison de 30€ minimum par producteur: en commandant plus mais moins souvent, le bilan carbone est moindre. Il faut changer nos habitudes d'achat.

2/ L’action AGAÏA en faveur du revenu des producteurs :

  • chez AGAÏA c’est le producteur qui fixe son prix de vente afin qu’il puisse vivre décemment du revenu de son travail. Ca paraît évident mais lorsque l’on est une PME en France, on est vulnérable et à la merci des acheteurs, sauf si on est sur un marché de niche.

3/ L’action AGAÏA en faveur de l’économie locale :

  • chez AGAÏA, tous les produits proposés sont cultivés ou élaborés en France, dans nos belles régions. Nous avons à cœur de contribuer à la relocalisation de l’emploi aussi dans les régions et pas uniquement dans les mégalopoles. Et justement de faire en sorte que les villes et la ruralité se rencontrent grâce à de bons produits.